La Dépêche du Midi


Une fête au génie discret de Christian Laborde


Vendredi Soir, le théâtre Ducourneau a conclu sa programmation 2000-2001 par une fête en l'honneur du guitariste Christian Laborde. Entouré de Michel Fraisse et Pierre Savary, il a dévoilé son dernier album, avant que ses amis ne lui fassent revivre une longue page de sa vie.

Chroniques de l'Album sur  :  La Guitare.Com

                                                Mac & Guitare

Chroniques de l'Album sur  :  La Guitare.Com

• Jeux de Miroirs - CD  (ref. SLC 07 3M) 2007


Ce disque, on l'attendait, mais Mr Laborde aime prendre le temps, de vivre, de jouer, d'écouter,,,

N'essayez pas de trouver dans sa musique, un cliché, un plan, un riff tout fait, non vous faites fausse route, ce disque ne s'écoute pas, il se ressent. Un picking pour Petit Bandit car l'enfance est la plus belle chose, et dans un subtil « Jeux de Miroirs » c'est tous nos doutes et nos questions sans réponses qui refont surface. Certes il aime rendre  hommage à ses premières amours (Acoustic rendez Vous, 20 ans), mais ce sont ses compositions les plus personnelles qui mettent à jour tout l'univers de ce poète de la six cordes, des empreintes de vies tel ce superbe duo avec Dalila son épouse, de l'émotion, juste de l'émotion... Entre ses doigts la guitare se fait dentelle (Estremaou, Place du fort), un superbe travail sur les résonances et l'intérpretation, magique.

Je ne parle pas technique, ça serait lui faire insulte, l'homme est depuis longtemps notre Mister Fingerstyle national !

Oh, et quel son ! J'ai rarement entendu une qualité et une pureté pareilles, à en devenir jaloux, vous dis-je !

Ce disque avant d'être un monument de guitare fingerstyle est surtout une part de bonheur offerte à chacun d'entre nous, ne la ratez pas, elle est à votre portée.

Sciortino François

GUITARIST-Acoustic #15

Novembre/Décembre 2007/Janvier 2008

CHRONIQUES D'ALBUMS

SUD-OUEST - Jeudi 25 Octobre 2007

Laborde entre les cordes


Christian Laborde est maître dans l'art du finger style, une technique de jeu de guitare déclinée du picking, immortalisé en ce bas monde par Marcel Dadi. « L'avantage du finger style, développe Christian Laborde, est qu'il n'est pas associé à une musique type mais à un répertoire beaucoup plus large. »

La technique consiste a accompagné avec le pouce (qui joue les basses), la mélodie, jouée par les autres doigts. Que ceux que ces explications n'émeuvent pas se rapportent au dernier disque du musicien lot-et-garonnais, « Jeux de Miroirs », enregistré dans son studio de Moncrabeau. Dans la cité où le menteur est parfois roi, Christian laborde a auto-produit un disque instrumental, exclusivement interprété à la guitare électrique ou acoustique, recensées sur la jaquette.

Pour les profanes.

Assurément avec tous les instruments utilisés, Laborde pourrait ouvrir une boutique. « Chaque morceau est une photographie de ma vie, une tranche de ce qu'il m'est arrivé dans le temps d'écriture de cet album. » Un album de compositions promptes à dresser une ambiance forcément bucolique ou enjouée dans laquelle le profane y compris se laissera attirer.

Car une des préoccupations majeures de l'auteur dans ces « Jeux de Miroirs » aura été de ne pas s'adresser à la meute d'académiciens de la six cordes mais aux « gens qui n'écoutent pas la guitare. ». Dans les douze titres ici présentés, ils seront servis à profusion. « Il y a beaucoup de styles différents, parce que chaque titre possède sa propre histoire. Mais en aucun cas, je n'ai pas cherché à faire un produit commercial », indique Laborde, qui a appliqué le principe jusque dans le mode de distribution de sa musique.

Tablatures et Partitions.

« Je considère, et de nombreux exemples autour de moi m'ont donné raison..... qu'il est plus efficace de diffuser sur Internet que de passer par les petits réseaux de distributions. »

À cinquante ans, Christian Laborde a écrit plusieurs albums. « Quand je ne travaille sur un disque, je fais du mastering d'albums pour les autres artistes dans mon studio de Moncrabeau, où je compose aussi des musiques pour des documentaires animaliers. » Édectique virtuose, le guitariste a par ailleurs choisi de mettre gratuitement en ligne les partitions et tablatures des douze titres de son disque. « La musique est faite pour être jouée. La mienne y compris, c'est pour cette raison que j'ai voulue qu'elle circule librement sur internet.

• Retour aux Sources - CD (ref. SLC001M) 2000


Christian Laborde est depuis longtemps un guitariste que j'admire pour son talent à mêler savamment tradition et innovation, virtuosité et sensibilité. En écoutant "Retour aux Sources", on (re) découvre que Christian est un compositeur et interprète accompli.

En le réécoutant, il apparaît comme un musicien épanoui qui sait faire partager son inspiration avec beaucoup de générosité et de créativité.

Bravo encore pour ce très beau disque.

Michel HAUMONT


C'est avec une "patte" inimitable que ce digne représentant du Sud-Ouest nous fait entrer dans un univers où les mélodies se développent sous une technique sûre et un touché délicat. A découvrir aussi ses duo avec son épouse Dalila, où il se transforme en accompagnateur hors pair !

GUITARIST-Acoustic #10

Août/Septembre/Octobre 2006

C'est du Laborde (capté directement à la source, riche en oligo éléments indispensables à l'oreille humaine, regazéifié avec son propre talent et mis en bouteille par ses soins). C'est du Laborde et c'est vraiment bien!

Jean MOUCHES (A.C.I.)


Bravo pour ce précieux CD qui prend place parmi mes favoris. Il n'aura fallu que quelques secondes et quelques gestes précis pour l'installer et découvrir un album bien agréable de part les photographies et ces guitares qui semblent couler de sources; fruit d'un immense travail et de l'habileté d'un musicien sensible et très bon technicien.

Fruit que je savoure !

Simon BOUR (Luthier)

• L'Ivre d'Images - CD / K7 (ref. STL 01) 1991



NEWS


Ceux qui se plaignent parfois de ne pas écouter quelque chose de vraiment nouveau devront réviser leur jugement. Christian Laborde, un guitariste français vient (enfin) de sortir un CD représentatif de son univers. Un univers peuplée par une Ovation dopée aux effets que Christian maîtrise avec maestria. S'il a fait ses premières apparitions publiques au sein du groupe Tire Larigot Folk, notre agenais émule du Conservatoire national de musique de Toulouse et du picking à Dadi a développé son propre style de fusion folk-country-blues-core. Éclectique et électrique puisque Christian a invité son complice Michel Fraisse et sa Strato à lui tenir bonne compagnie pendant l'enregistrement de son album réalisé dans son propre studio.

GUITARIST-Magazine #33

Février 1992

COUP DE POUCE


Il a commencé en 1969 à Agen avec José Simon, guitariste et tromboniste de bal qui lui enseigne le solfège et l'accompagnement. En 1973, il passe l'examen d'entrée au Conservatoire classique de Toulouse. Son professeur est Paul Ferré, fils de Chalain Ferré qui accompagnait Django. Il y reste cinq ans. Entre temps, en 1974, il découvre « La Guitare à Dadi » ce qui le fait monter, en 76, à Paris pour rencontrer le Chief qui lui offre régulièrement des stages « de motivation ». Outre une carrière en solo, il joue aujourd'hui avec « Acoustic Rendez-vous », un groupe de Bluegrass de la région d'Agen.

Son premier CD, qui vient de sortir, nous le présente avec ou sans accompagnateurs (on note la présence de Michel Fraisse à l'électrique) entièrement réalisé dans le propre studio de Christian, qui gère tous les petits boutons et le Midi aussi bien que les dix doigts et les 22 cases. A découvrir d'urgence. Le disque s'appelle « L'ivre d'images » et retrace le cheminement de l'artiste à travers ses diverses influences.

GUITARIST-Magazine

Hors-Serie n°2

SUR SCENE

Accords et à cris


Vint ensuite une fabuleuse interprétation à trois guitares du poncif de Jeux interdits avec le prof de guitare classique Benoît Albert. Puis ce fut le grand revival de la période d' « Accords et à cris », association spectaculaire née en 1979 et du "Cave Conç" de Bon-Encontre, boîte mythique montée par Alban Lapeyre.

Pharamond en personne (aujourd'hui on ne le connaît plus que sous le nom de Bruno Rapin) a chanté Les Chemins de la vie, alors que Michel Maestro enchaînait avec Les Cheveux blancs. Dans la série des retours inespérés, les Guapuru, vrai groupe de faux Sud-américains emmené par Alban Lapeyre à la charanga (minuscule guitare), y est allé de son hommage souriant. Une fantastique interprétation d'Imagine de John Lennon par Michel Fraisse et Pierrot Savary, deux chansons drôles de Michel Vivoux accompagné par un autre fameux guitariste, Eric Entraygues, un tango par la chanteuse-poète Martine Caplanne, deux chansons poignantes du chantre de la Catalogne Jordi Barre (81 ans) précédaient un ultime set du groupe SoHam. Dalila, épouse comblée (et enceinte) du génial guitariste eut le mot de la fin avec trois chansons lumineuses. Un grand moment musical.

Daniel ADOUE, La Dépêche du Midi 06/05/2001


Sa guitare a croisé celle de Marcel Dadi, avec lequel il fut un des fondateurs de la mythique Convention d’Issoudun, celle de Francis Cabrel sur scène, et il forme un duo d’exception avec sa compagne Dalila. Grand pédagogue, compositeur au style affiné, autant d’arguments qui ont fait de lui notre “Mister Fingerstyle” National.

GUITARIST-Acoustic #15


Laborde... libre guitare

Guitare-gag, guitare-gigue, guitare-blues... Il ne nous épargne aucune ressource de son instrument à cordes dont il s'amuse comme un gamin surdoué.... S'il ne chante pas, il cause l'animal. Avec son look d'oiseau ébouriffé, il sait enchaîner d'un morceau à l'autre avec drôlerie.

Virtuose d'accord mais pas coincé...

La Nouvelle République

du Centre-Ouest

La musique de Christian Laborde est toute à son image : douce à l'extérieur, et traversée de fulgurances, de syncopes et d'extravagances à l'intérieur. Vendredi soir, entouré du magistral Michel Fraisse, ex-leader de feu Bâton-Rouge, et du génial percussionniste-pianiste-arrangeur Pierre Savary. La dizaine de morceaux que l'on retrouve sur son dernier album est un petit chef-d'oeuvre de ciselures, d'envolées sensibles, le tout servi par une virtuosité jamais ostentatoire. Peu habitué au devant de la scène, celui qui, toujours, a servi les autres avant de se servir lui-même a enchanté une salle archicomble. Venait ensuite une fête, dont le contenu lui état à peu près inconnu. Pendant plus d'une heure, ses amis lui ont fait revivre un large pan de sa carrière musicale. Les anciens du groupe Tire-Larigot d'abord, une formation à laquelle il a appartenu au début des années 80, et qui tentait d'imposer, en pleine période du renouveau folk, sa passion du bluegrass, musique américaine du Kentucky. Avec le mandoliniste Marco Hartz, Christian Laborde qui venait de montrer comment jouer simultanément sur une seule guitare Petit Papa Noël et Frère Jacques, s'est lassé aller au plaisir d'en rejouer une avec ses acolytes de la première heure.

Benoît ALBERT & Christian LABORDE

... À DEUX

(Les Productions d’Oz)


L‘art du duo demande que chacun oublie son ego et se mette au service de l'autre pour ne faire qu'un. Nos deux compères non plus rien à prouver, chacun ayant fait ses preuves dans son domaine respectif.

Guitare classique et fingerstyle se mêlent pour nous proposer une musique "contemporaine", dans le bon sens du terme. Les onze pistes de cet album laissent libre cours à une créativité débordante. Tantôt bossa avec "Groow Groova", plus rythmique sur "Lever de rideau" avec le picking très "Labordien" de Christian, ou les riffs entêtants de "Turkish Blues". où la guitare de Benoît Albert est plus moderne.

Cet album recèle des trouvailles harmoniques et de très belles idées. On retrouve une belle complicité avec des mises en place impeccables. la fusion est parfaite ("Sucré-salé"). C'est un vrai jeu de rôle. où la frontière entre chaque style n'existe plus, la guitare folk devenant parfois classique. et vice et versa. J'apprécie particulièrement les éléments plus modernes tels que les gammes par ton "Paris par Ton" et les cellules rythmiques répétitives "L'ego Land", "A l'ancienne". L'histoire se termine sur le très beau et onirique "Odal'Oud".

Deux musiciens, deux mondes pour une seule musique originale et vivante. Un album qui se découvre à chaque écoute.

François Sciortino

GUITARIST-Acoustic #47 - Jan 2015